Quelle épargne pour investissement locatif ?

15

Il faut le reconnaître. Un achat immobilier ne s’improvise pas. La capacité dont vous disposez à épargner en amont de votre projet pourra rassurer votre banquier avant que ce dernier vous accorde un prêt immobilier. Quel montant faut-il alors prévoir ? Quel type d’épargne devriez-vous choisir pour la construction de votre apport ? On en parle dans cet article.

Le Plan d’épargne logement, un produit pour l’achat immobilier

Comme son nom l’indique, le Plan d’Épargne Logement est un produit d’épargne qui est dédié à l’achat immobilier. S’il s’agit de plans d’épargne logement ouverts dès le 1er mars 2011, le taux de rentabilité offre un rendement évolutif. Ceci avec un taux plancher de 2,5 %. Pour ce qui est de la fiscalité, vous pourrez bénéficier d’une exonération d’impôts sur le revenu. Ceci, durant les douze premières années d’épargne. Toutefois désormais, les prélèvements sociaux seront faits dès le premier anniversaire du placement. Le PEL reste alors un produit attractif lorsqu’on désire obtenir un prêt immobilier.

A voir aussi : Pourquoi est-il permis de dire que l'acte authentique est une preuve parfaite ?

En effet, à l’issue de quatre années de souscription accompagnée d’un versement annuel minimal de 540 € dans une limite totale de 61 200 € hors intérêts, le PEL ouvre droit à un taux d’emprunt à 2,20 %. Le montant de l’emprunt autorisé est de 92 000 € au maximal. Un montant à rembourser sur un maximum de 15 ans. Surtout, le PEL permet d’obtenir une prime d’État de 1 000 € dès que vous êtes à 5 000 € d’emprunt. Cette prime passe à 1 525 € lorsque l’habitation est conforme aux normes de haut niveau de performance énergétique.

Il ne faut pas oublier que le compte épargne logement CEL diffère du PEL de par sa souplesse. Au-delà des 300 € exigés pour l’ouverture d’un tel compte et de son maintien, les retraits et versements sont libres ensuite. Remarquez que le CEL est plafonné à 15 300 €, hors intérêts. Par contre, la rémunération du CEL est fixe et fonction de la date d’ouverture du compte. Toutefois, son atout réside dans la possibilité de contracter un prêt immobilier jusqu’à 23 000 € à un taux assez intéressant de 2 %.

A découvrir également : Comment trouver le nom d'un SCI ?

Le Livret A, LDD, LEP, les plans d’épargne classiques

Les produits d’épargne les plus populaires ne sont pas les plus rémunérateurs. Les taux d’intérêt du livret A et ceux du livret de développement durable sont de 0,50 % net. Il s’agit de taux renouvelés depuis 2020. Dédié aux foyers à revenus modestes sous conditions d’un plafond de ressources, le livret d’épargne populaire rapporte en ce qui le concerne 1,25 % net. Bien que les produits ne seraient pas rémunérateurs, ils présentent l’avantage d’être sécurisés.

Surtout, ils permettent de réaliser une épargne limitée à 12 000 € pour le LDD, 22 950 € pour le livret A, et 7 700 € pour le LEP. Ce qui prouvera à votre banquier votre capacité à gérer un budget. Cela représente un atout dans votre dossier qui peut faire baisser votre taux d’emprunt ! Le produit d’épargne préféré des Français peut être par exemple, utilisé comme garantie à votre emprunt immobilier. Il s’agit d’une possibilité précisée dans le Code des assurances où l’article L132-10 prévoit que la police d’assurance peut être donnée en gage.