Mieux connaître un VTC

2174

Une voiture de transport avec chauffeur est un moyen de transport de personnes, mis à disposition uniquement sur réservation avec un conducteur professionnel obligatoirement. Elle est héritière des voitures de remise avec l’apparition des carrosses au XVIIème siècle. Avoir plus d’informations sur cette profession aide à mieux la connaître.

L’histoire du VTC

L’appellation de voiture de remise est apparue à Paris au XVII ème siècle. Les problèmes de circulation et de stationnement dans les rues étroites aux abords du palais du Louvre et du Château de Versailles encouragèrent les autorités à mettre à la disposition des cochers au service du roi et de la cour des remises où ils devraient stationner. Deux catégories de remises coexistaient et leur accès était fonction de la qualité des véhicules et de leurs passagers. Les cochers des carrosses luxueux au service des hauts dignitaires.

A lire également : Comment couper les cheveux d’une femme ?

Mieux connaître les VTC

La principale différence avec les taxis est que ces derniers sont autorisés à stationner ou marauder sur la place publique en quête de clients alors que les VTC ne peuvent travailler que sur réservation et doivent donc être stationnés en dehors de la voie publique lorsqu’ils ne sont pas commandés par un client. La maraude électronique lui est interdite par la loi. Cette activité était traditionnellement connue sous le nom de voiture de grande remise. Elle a été transférée du ministère de l’intérieur vers le ministère du tourisme pour pouvoir cloisonner la gestion avec les taxis et démultiplier son nombre grâce à l’abaissement du critère de la cylindrée des véhicules jusqu’alors cantonnés aux seules voitures de prestige.

Ce qu’on attend du VTC

Le chauffeur VTC doit obligatoirement détenir une carte professionnelle valide pour exercer son activité. Lors d’une prise de service, la carte professionnelle doit être opposée sur le pare-brise ou sur le véhicule de telle façon que la photographie soit visible de l’extérieur. Pour l’obtenir, la demande doit être adressée par écrit au préfet du département de son domicile. La carte professionnelle est délivrée au plus tard les trois mois. Sans réponse dans un délai de deux mois la demande est considérée comme refusée. Le chauffeur doit rendre sa carte professionnelle dès qu’il cesse son activité. Par ailleurs, la formation concerne tous les conducteurs de VTC. Le chauffeur doit suivre tous les cinq ans un stage de formation continue, d’au moins sept heures, qui peuvent être fractionnées, dispensé dans un centre de formation agréé.

A lire également : Les matériaux naturels à privilégier pour la rénovation de sa maison

Le fonctionnement d’un VTC

Un VTC est un service de transport particulier qui fonctionne sur réservation. Les clients peuvent réserver leur course à l’avance via une application mobile, un site internet ou par téléphone. Contrairement aux taxis, les VTC ne disposent pas d’une station pour attendre les clients et sont donc obligés de travailler avec des réservations préalables.

Le chauffeur de VTC doit posséder une carte professionnelle et son véhicule doit répondre à certaines normes en termes de taille et d’âge. Il est tenu de respecter le code de la route et notamment les limitations de vitesse ainsi que le temps maximum autorisé au volant sans pause.

Les tarifs pratiqués par les VTC sont fixés à l’avance lors de la réservation du service et dépendent principalement du trajet effectué et du temps passé sur la route. Le paiement s’effectue généralement par carte bancaire directement via l’application mobile ou auprès du chauffeur en espèces ou par chèque bancaire.

Pour garantir la qualité des services proposés, plusieurs plateformes sont disponibles pour permettre aux utilisateurs d’évaluer leur expérience après chaque course achevée. La concurrence entre ces entreprises reste toutefois féroce car elles doivent sans cesse améliorer leurs offres pour garder leur clientèle fidèle tout en attirant continuellement de nouveaux clients.

Les avantages et inconvénients de choisir un VTC plutôt qu’un taxi

Le choix entre un VTC et un taxi dépend de nombreux facteurs, notamment le budget, la qualité du service souhaitée ou encore les préférences personnelles. Voici quelques avantages et inconvénients à prendre en compte lors de cette décision.

Les avantages du VTC :
• La réservation en ligne permet une meilleure organisation des trajets, sans avoir besoin d’attendre dans la rue pour trouver un taxi disponible ;
• Les prix sont souvent moins élevés que ceux des taxis traditionnels lorsque l’on doit parcourir une longue distance ;
• Les chauffeurs sont généralement plus aimables et serviables avec leurs clients, car leur rémunération est basée sur les notations qu’ils reçoivent de ces derniers ;
• L’ensemble des frais est transparent dès la réservation : il n’y a pas de surprises désagréables quant au montant final à payer.

Les inconvénients du VTC :
• Ils ne peuvent pas être héler directement dans la rue comme c’est possible avec les taxis ;
• Certains services supplémentaires tels que la possibilité d’emporter ses bagages ou encore le paiement par carte bancaire ne sont pas toujours disponibles selon le prestataire choisi ;
• Selon le lieu où vous souhaitez vous rendre, il peut y avoir peu d’options disponibles pour les courses en VTC (par exemple si vous êtes loin du centre-ville ou hors agglomération).

La décision d’utiliser un VTC plutôt qu’un taxi dépend des besoins spécifiques du client. Pour ceux qui recherchent une solution de transport plus organisée et moins coûteuse pour les longues distances, le VTC peut être une option intéressante.

Rate this post