Comment devenir agent d’assurance en Tunisie ?

500

peu plus d’une semaine était le temps que nous avons dû voyager en Tunisie. La plupart des gens resteraient dans une zone restreinte du pays, mais nous ne le ferions pas. Nous sommes ambitieux sur les routes, avec ce qui est bon et mauvais, et nous avons tracé l’un des itinéraires Un les plus ambitieux que nous ayons réalisés depuis si peu de temps. Nous avons décidé de savoir ce que le pays a le mieux (du moins pour nos goûts) et nous préparons à voyager en Tunisie. Les plages sont de leur côté. C’était l’hiver et nous n’étions pas d’humeur à les explorer.

A lire également : Pourquoi Bitcoin augmente-t-il autant ?

JOUR 0

Nous sommes arrivés à Tunis, la capitale de la Tunisie, il était déjà minuit. Nous avons pris un taxi pour la médina, où nous avons seulement dormi. L’ hôtel Dar Ya serait le début et la fin de notre voyage. Nous sommes arrivés c’était une nuit fermée et la médina était complètement déserte. Nous ne sommes allés au lit que pendant trois heures.

Lire également : Quel organisme contrôle les banques en ligne ?

JOUR 1

A six heures du matin, nous avions un train à attraper. Nous avons décidé que notre premier jour en Tunisie allait être long et que nous devions commencer tôt. Même si l’alarme se déclenche, nous nous sommes réveillés à 5h30 du matin avec le garçon de l’hôtel frappant à notre porte. On a couru avec les sacs à dos pour prendre un taxi jusqu’à la gare. Cette façon de voyager en Tunisie a bien commencé.

****2

Nous partons par le premier train matinal pour Sousse, une ville sur la côte tunisienne face à la Méditerranée. Il a fallu un peu plus de deux heures pour rejoindre la ville. Nous étions tellement fatigués que nous ne pouvions pas garder les yeux ouverts pour contempler le lever du soleil à l’est. Avec les sacs à dos sur le dos, nous sommes entrés dans la médina de Sousse sous un soleil radieux. Nous avons profité de l’ Hôtel La Medina, juste à côté de la mosquée, pour « mendier » de nous laisser stocker nos sacs à dos. Initialement, l’employé est devenu inquiétant et nous a expliqué qu’il ne savait pas ce que nous pouvions avoir à l’intérieur des sacs à dos et si cela pouvait mettre en danger les clients de l’hôtel. Nous vous avons assuré que nos sacs à dos ne contenaient aucune matière dangereuse (c’est une nouvelle réalité de voyager en Tunisie dans les temps modernes) et cela semble avoir fonctionné parce que vous avez accepté notre demande.

Nous avons exploré la belle ville de Sousse, de la Kasbah aux rues et ruelles de la médina, en passant par la forteresse et la mosquée. Mais la visite devait être rapide. On n’a eu que ce matin pour Sousse. Puis nous avons pris un nouveau train pour El Jem , à environ une heure de Sousse. Une fois rempli de touristes, aujourd’hui le magnifique Colisée romaine d’El Jem était déserté et seulement nous, avec le nos sacs à dos, et quatre ou cinq Tunisiens, nous avons visité l’endroit. Voyager en Tunisie ces jours-ci est très différent de la visite en Tunisie il y a cinq ou six ans. Nos sacs à dos ont dû impressionner les habitants car le propriétaire du restaurant a proposé de stocker nos sacs à dos afin que nous puissions visiter le colisée plus facilement. On hoche la tête. Nous avons été éblouis par les ruines du Colisée et le magnifique musée de la ville, et après un excellent jus d’orange, nous sommes retournés à la gare pour prendre un nouveau train, une demi-heure de retard, à destination de Sfax.

****6

Cette fois-ci, le train a été retardé de deux heures, de sorte que la fin de la journée que nous avions réservée pour visiter Sfax était hors d’effet. Nous avons passé la fin de l’après-midi assis à la gare à regarder le coucher de soleil sur les rails et à rire du froid tunisien, vous remerciant pour l’idée d’avoir apporté un manteau à plumes et un chapeau. dans le désert. Les billets, ceux-là, nous avons dû attendre que le train apparaisse avant de pouvoir les acheter.

C’ était une nuit fermée quand le train est arrivé. Une heure plus tard, nous étions à Sfax prêts à acheter des billets pour le train de nuit en direction de Tozeur, aux portes du désert.

— Le train a été annulé. — Le comptoir nous dit. — Il y a des manifestations dans cette région en raison de la situation politique avec le terrorisme et le retour des djihadistes tunisiens dans le pays et les manifestants ont coupé la ligne de chemin de fer. Nous ne savons pas quand le prochain train sera.

Sans l’option du train de nuit, il nous restait le bus. Comme il était presque huit heures du soir, nous avons essayé de trouver un logement dans la ville. Nous avons choisi un hôtel classique, en face de la médina, pour passer la nuit, l’ hôtel Thyna . Nous avons découvert que le premier bus de la journée pour Tozeur part à 17h30 et après cette heure il n’y en aura peut-être plus. Ce serait plutôt une soirée pyjama. Nous sommes allés faire une promenade autour de la médina la nuit (ce qui était effrayant) et après être entrés et sortis rapidement dans certains cafés et restaurants qui n’avaient que des hommes impliqués dans des nuages denses de fumée, nous avons décidé de manger n’importe quoi dans la chambre d’hôtel. Le lendemain a été prévu difficile de voyager en Tunisie.

****10

JOUR 2

A 5h15, nous étions au terminal mais le bus ne part pas à 6h et se dirigeait vers Gafsa, où il faudrait prendre un louage, une camionnette qui fonctionne comme un taxi partagé. On a acheté des billets et attendu. À l’heure indiquée, le bus est arrivé et les passagers se sont précipités pour avoir lieu. Nous les avons joints et jeté les sacs à dos dans le coffre, se précipitant à prendre deux sièges. Ce serait quatre longues heures de route que nous avons pris pour dormir. Quand nous sommes arrivés à Gafsa, la ville était enveloppée dans un rythme mercantile intéressant mais nous ne pouvions pas en profiter. Notre destination était Tozeur et nous devions nous y rendre bientôt pour essayer de trouver un moyen d’aller dans le désert. Après avoir attendu une heure à la gare, nous avons arrangé un louage à destination de Tozeur . Il était presque une heure de l’après-midi quand nous sommes arrivés dans cette ville oasis de Tunisie.

****12

****13

Notre magnifique hôtel nous attendions les uns les autres, l’ Hôtel Dar Saida Beya . Nous avons déposé nos sacs à dos et arrangé juste là pour organiser une visite du désert. Nous avons été pris au prix parce que nous avons payé plus que ce qui a été commandé dans la ville. Cependant, comme nous avions déjà manqué une demi-journée des quatre que nous avions destinés à explorer le désert, nous avons fini par ne pas vouloir perdre plus de temps à la recherche de meilleurs prix. Nous voulions prendre le reste de la journée pour apprendre à connaître la ville. Nous avons déjeuné dans le village et avons exploré la palmeraie et la médina de Tozeur. Nous avons profité de l’occasion pour apprendre à connaître la ville et faire du shopping, à savoir les magnifiques dates. De nouvelles spécialités feraient partie de l’aventure du voyage en Tunisie.

****14

****15

JOUR 3

lendemain, nous sommes allés visiter les oasis de Chebika et Tamerza , deux endroits extraordinaires. A la fin de la matinée, nous avions encore le temps de faire un tour le long d’une section du canon fluvial du Midès. Quel endroit extraordinaire ! Dans l’après-midi, la jeep dirigée par Ali nous a conduit à Ong Jemal Le , un lac salé près de Nefta. A proximité, nous avons visité l’un des scénarios « Star Wars » au milieu du désert. C’était une journée merveilleuse en Tunisie.

****16

****17

JOUR 4

Le lendemain, nous avons pris nos sacs à dos et nous sommes retournés à la jeep d’Ali, notre chauffeur pour les deux prochains jours. Notre destination ce matin serait de traverser Chott El-Jerid, le plus grand lac salé d’Afrique du Nord (avec la moitié de la superficie du Portugal), avec peu d’eau à cette époque de l’année. Nous avons passé Kebili et quelques sources chaudes à Souk-Lahad mais nous nous sommes arrêtés pour un court laps de temps dans ces endroits.

****18

Nous voulions aller explorer le marché du bétail de Douz, qui, selon Ali, était le meilleur de Tunisie. Il a eu la chance de pouvoir le visiter car il n’a lieu que les jeudis. C’était merveilleux d’assister à la culture berbère du désert dans ces manifestations typiques. Ce n’est pas aussi grand et impressionnant que le marché du bétail Kashgar sur la route de la soie, mais c’est très intéressant. Après le déjeuner à Douz, nous nous dirigeons vers Ksar Ghilane, en nous arrêtant pour un café au classique Café Bir Sultane.

À Ksar Ghilane , vous pourrez explorer la grande mer de sable et d’ergs du désert du Sahara. C’est ce qu’on a fait. Après être arrivés à Ksar Ghilane et regardant les sources chaudes (que nous avons déclinées), nous avons décidé de vouloir explorer le désert sur le dos d’un dromadaire. Nous avons laissé nos sacs à dos dans un camp de luxe (avec des tentes chauffées) et pendant une heure nous sommes entrés dans le désert du Sahara, jusqu’à ce que nous atteignions les ruines romaines de Ksar Ghilane et de là nous sommes revenus pour une nouvelle promenade, en prenant cette fois le coucher de soleil dans le désert comme toile de fond. Ce fut une autre journée magnifique.

****22

En arrivant à la fin de la journée et pouvoir prendre un bon bain à l’intérieur de la tente et être chaud, quand à l’extérieur ils étaient 8ºC, valant chaque euro investi dans le camp de Yaris.

****24

JOUR 5

Le lendemain, nous avons pris nos sacs à dos et nous sommes retournés à la commodité de la jeep et de la compagnie d’Ali. En traversant le désert de sable, nous sommes allés dans le désert rocheux de la région de Tataouine, les soi-disant regs. Dans cette région, nous avons commencé par visiter le Ksar Ouled Soltane puis la magnifique ville ruinée de Chenini . On était là pendant plus de deux heures. C’était l’un des endroits les plus charmants que nous ayons connus en Tunisie. Malheureusement, nous ne pouvions pas rester, bien qu’il y avait un hébergement merveilleux dans les ruines. Mais il y avait encore beaucoup à savoir dans cette région.

****26

****27

Le Ksar Haddadaa suivi, l’une des scènes des films de saga « Star Wars » puis le magnifique village de Toujane, qui malheureusement n’a pas eu le temps de explorer comme nous le voulions. Les jours de la saison d’hiver sont plus petits que nous le souhaiterions et nous avons dû faire des choix. Nous ne sommes restés que pour une visite superficielle dans ce village en ruine avec une merveilleuse kasbah (peut-être même la meilleure de Tunisie) parce que nous voulions connaître les maisons troglodytes dans la région de Matmata . Et c’est ce qu’on a fait. A Matmata, nous avons exploré quelques maisons creusées dans la roche et avons rencontré une famille berbère, dans leurs couvercles quotidiens, qui ouvrit les portes de notre maison. Ali a servi comme traducteur.

****28

Nous sommes restés cet après-midi à Matmata et c’est là que nous avons dit au revoir à Ali, notre chauffeur dans les derniers jours du désert. Nous avons séjourné au Sidi DrissHotel, un hôtel troglodyte qui a servi de cadre à un autre film de la saga Star Wars. Nous avons profité de l’occasion pour explorer la vieille ville de Matmata seul. Il y a d’autres hôtels à proximité Merveilleux .

JOUR 6

Le lendemain, nous nous sommes réveillés très tôt dans la grotte de Troglodyte. On voulait aller à Kairouan cette nuit-là. C’était le réveillon du Nouvel An. On a pris un louage à 7 h du matin en direction de Nova Matmata . Il y a un nouveau louage pour Gabés .

****31

****32

Une fois dans la ville de Gabes, l’idée était de prendre un louage pour Kairouan mais il n’y en avait pas. Nous avons donc dû en emmener un autre à Sousse, puis un autre à Kairouan . Il était presque deux heures quand nous sommes arrivés à destination.

****33

La grande mosquée de la ville a fermé à deux heures de l’après-midi mais nous avions encore quinze minutes pour la visiter. Allah prenait bien soin de nous pendant que nous étions voyageant en Tunisie.

****35

Nous sommes allés atterrir nos sacs à dos au magnifique hôtel Dar Hassine Allani , une maison traditionnelle tunisienne au décor magnifique et une terrasse avec une vue imprenable sur la médina de la ville. Nous sommes partis peu de temps après pour explorer la médina et les principales attractions de la ville. C’était l’une des plus belles villes que nous connaissions en Tunisie et, si nous avions eu plus de temps, nous y aurions consacré une autre journée. Ce soir-là, nous avons acheté du vin sur le marché noir, dans un hôtel à l’extérieur de la médina, des bonbons typiques, du pain libanais et du fromage. Quand la nuit est tombée, nous sommes retournés dans notre chambre d’hôtel et nous nous sommes préparés à passer l’année comme deux. L’année 2017 commençait et à Kairouan il n’y avait pas de fête. Mais voyager en Tunisie, c’est aussi cela.

****37

JOUR 7

Le lendemain, nous avons quitté Louage sur le chemin de Tunis, où nous avons pris un taxi pour Sidi Bou Saïd. C’est déjà dans cette ville que nous avons pris un bon thé à la menthe au Café des Nates pour commencer la journée. Avec les sacs à dos maintenant dans notre chambre à l’ hôtel Dar Fatma de Sidi Bou Said, nous sommes allés explorer le village blanchi à la chaux avec des fenêtres et des balcons bleu vif. Dans l’après-midi, nous avons exploré les ruines de Carthage , terminant l’après-midi par un coucher de soleil à Sidi Bou Said.

****40

JOUR 8

Notre voyage à travers la Tunisie arrivait à sa fin, mais nous aurions encore du temps pour plus d’aventures. Le jour dernier, nous avons pris un taxi pour la médina de Tunis, où nous avions une réservation pour une nuit, et nous avons laissé nos sacs à dos cachés. Nous nous dirigeons vers Dougga pour voir ses magnifiques ruines romaines. S’y rendre facilement, il suffit de prendre un louage jusqu’à Teboursouk à la gare Nord de Tunis et dans environ une heure et demie on arriverait à l’endroit. Mais le retour a été difficile. Il n’y avait pas de louages et les bus qui étaient censés exister, n’existaient pas. Si voyager en Tunisie ici avait été facile, c’était la situation la plus compliquée que nous ayons eue. Jusqu’à présent, tous les appels avaient été simples et avec peu de temps d’attente.

****41

****42

Nous avions un vol pour le Portugal cette nuit-là et nous espérions toujours voir le Musée du Bard et la médina de Tunis . Après avoir attendu presque deux heures pour le transport, nous avons désespéré et arrangé une voiture privée pour nous conduire à Tunis. Au fait, la voiture, qui était pourrie, ne pouvait pas la prendre. Il a commencé à fumer et nous avons dû arrêter. C’était le radiateur et le pipeline. Elle a été détruite. Il n’y avait rien à faire. La voiture ne sortirait plus de là. Nous avons dit au revoir au chauffeur et nous avons pris un taxi pour Tunis. Heureusement, nous étions quelques kilomètres de la capitale tunisienne.

****44

n’y avait plus de temps pour voir le barde et la médina. Nous avons choisi la médina, et je suis content que nous l’ayons fait. Nous avons erré dans les rues et les ruelles, nous nous perdions souvent, comme si vous vouliez visiter une médina. Quand la nuit est tombée, nous nous sommes dirigés vers l’ hôtel Dar Ya Il . Avec vol à 3:00 du matin, nous avons profité de l’occasion pour dormir jusqu’à minuit et préparer à revenir au Portugal. C’était la fin de l’aventure de voyager en Tunisie.

****45

****46

Voyager en Tunisie a été une grande aventure et un autre grand voyage, cette fois encore plus fatigant et exigeant. Nous sommes revenus complètement épuisés mais satisfaits.

****47

ASSURANCE VOYAGE EN TUNISIE

Les autorités tunisiennes n’ont pas besoin d’assurance voyage pour couvrir les frais médicaux et hospitaliers pour entrer dans le pays. Toutefois, vous devez souscrire une assurance dans votre pays d’origine avant de voyager. Nous avons fait l’assurance normale au Portugal, mais ils ne nous ont rien demandé à l’entrée. Nous vous conseillons de souscrire également votre assurance voyage en Tunisie. Nous utilisons l’assurance IATI. Si vous utilisez ce lien, vous aurez 5% de réduction. Ne le rend pas facile.

VOUS POUVEZ VOIR ICI NOS CONSEILS POUR VOYAGER EN TUNISIE

CONSULTEZ ICI VOS VISITES ET TOURS

Rate this post