Est-ce que les taux immobiliers vont augmenter ?

139

Les taux immobiliers, à l’instar des actions boursières, ne cessent de varier au fil du temps. Toutefois, à l’aide de certains indices, il est possible de faire une prévision de ce marché. Est-ce que les taux immobiliers vont augmenter ? Zoom sur quelques informations permettant de prédire la variation de ces valeurs.

Pourquoi les taux immobiliers vont-ils augmenter ?

Les taux immobiliers sont susceptibles d’augmenter à cause de la forte inflation économique qui sévit actuellement. Cette dernière entraîne une hausse des prix de tout ce qui touche à ce secteur. On note ainsi une augmentation de la valeur des biens immobiliers : terrain, maison, appartement, etc. Ceci n’est évidemment pas sans conséquence sur le taux appliqué lors d’un crédit immobilier.

A voir aussi : Comment forcer un notaire à régler une propriété ?

Dans l’optique de résister à la flambée des prix du secteur de l’immobilier, les banques vont légèrement augmenter les taux d’intérêts. De façon générale, les établissements bancaires augmentent ces taux pour plusieurs raisons. En effet, sur la base de certains calculs relatifs aux coûts de la main d’œuvre, des matériaux et autres, les nouveaux taux d’intérêts sont fixés.

Ainsi, depuis janvier 2022, les taux de l’immobilier ne cessent de croître. Ils ont augmenté de plus de 1,02 % et ne cessent d’évoluer, parallèlement à l’inflation. Il est à noter que les taux d’intérêts sont également fixés en fonction du type de l’immobilier et de sa situation géographique.

A lire en complément : Comment savoir ce qui est contenu dans un IBS ?

Comment les taux immobiliers peuvent-ils augmenter ?

L’objectif de toute institution financière est de faire de profits tout en gardant ses clients. Malgré l’inflation qui fait ravage depuis le début de cette année, les taux ont peu évolué. Les banques tout en ayant leurs intérêts, facilitent la tâche aux usagers surtout en raison du contexte économique.

Malgré la dégradation des pouvoirs d’achat et la hausse des prix, elles doivent trouver les meilleurs taux à offrir aux clients. Pour ce faire, les établissements bancaires augmentent légèrement les taux afin de pouvoir permettre à toute personne qui souhaite acquérir un bien immobilier de rembourser facilement son emprunt.

Grâce à cette vision des institutions bancaires, les variations des taux se font à peine sentir. Selon les prévisions, les taux devraient connaître une légère augmentation sur 20 %. En France par exemple, selon une étude, ils vont augmenter à 2,76 %, soit une hausse de 0,16 %.

Il faut aussi préciser que cette étude a pris en compte les avis de la Banque Centre Européenne sur la question. Pour fixer ces nouveaux taux, plusieurs facteurs ont été considérés. Outre ceux relatifs à la hausse des prix des matériaux, le pouvoir d’achat de chaque client a également pesé dans la balance.

Par ailleurs, cette hausse des taux immobiliers n’est pas standard. Elle peut aller en crescendo suivant un trajet parallèle à celui de l’inflation.

L’impact de l’augmentation des taux sur le marché

En glissement annuel, le nombre de prêts accordé a régressé de -1,5 % en janvier et février 2022. Et ce, dans une application stricte des recommandations du Haut Conseil à la Stabilité Financière. On pourrait noter aussi le fait que le marché de rénovation ou logement patine à cause du vieillissement des matériaux. Ces derniers ont la capacité de retarder ou de bloquer carrément les chantiers.

L’impact de l’augmentation des taux chez les emprunteurs

Le taux d’endettement qui est la base de la capacité d’emprunt est calculé avec une assurance incluse. Les emprunteurs ont la capacité de faire une délégation d’assurance, bien que des assurances groupe soient proposées par les banques. Cependant, celles-ci coûtent souvent plus cher.

Ce qui fait que pour diminuer les taux d’endettement, les emprunteurs sont obligés de mettre en place leur délégation. Ils le font dans le but de réduire le coût de l’assurance donc leur taux d’endettement. Toutefois, cette solution s’avère limitée pour certains profils à cause de la règle de 35 % de taux d’endettement.

La hausse des taux immobiliers peut être causée par des facteurs comme l’inflation économique. Mais il importe de notifier qu’une forte augmentation de ces taux pourrait participer au ralentissement du marché immobilier.

Rate this post