Entretien moto : ce que l’on peut faire par soi-même

2023
nettoyer sa moto soi-même

nettoyer sa moto soi-même

Il est vrai que pour bien entretenir sa moto, une visite chez le mécanicien s’impose de temps en temps. Ceci dit, il y a certaines choses que l’on peut faire tout seul pour garantir sa sécurité à bord de sa moto et rallonger sa durabilité.

A lire aussi : Le plaisir de stationner avec des voituriers à l'aéroport

Ainsi, sans pour autant être un professionnel, on peut faire certaines tâches difficiles si on dispose de quelques connaissances de base et des outils adéquats, comme cet outil très pratique qu’est la clé dynamométriques, certaines autres tâches peuvent être faites sans grand équipement et sans aucune connaissance technique avant de vous adresser à un professionnel.

1. Le nettoyage

Quand il s’agit d’un deux roues, et contrairement à une voiture, le nettoyage n’est pas simplement un moyen d’avoir un « bel » engin, c’est une partie intégrante de l’entretien fréquent de votre moto.

Lire également : Comment savoir les chevaux fiscaux d’une voiture ?

Il ne s’agit pas d’un simple nettoyage à l’eau, mais d’un lavage en profondeur pour éviter la corrosion ou l’accumulation de la poussière qui pourrait abîmer votre moto.

nettoyage de sa moto

Commencez par dépoussiérer votre moto avec un jet d’eau et par la laver en faisant bien attention à ne pas laisser l’eau pénétrer dans les appareils électriques ou le filtre à air. Ensuite, nettoyez les parties de l’échappement.

2. La vérification de la batterie

Les batteries de la moto sont plus petites que celles des voitures. De ce fait, elles peuvent se décharger et donner des signes de faiblesse plus rapidement.

Vérifiez régulièrement l’état de votre batterie et dès que vous remarquez des signes de faiblesse, rechargez-la.

3. La vidange

Il faut d’abord commencer par vérifier le niveau d’huile moteur, surtout si votre moteur n’est pas refroidi par un liquide mais plutôt par air. L’idéal est de vérifier le niveau d’huile tous les  1 000 km ou une fois par semaine.

nettoyage moto

Ensuite, il faut remplacer le filtre à huile pour éviter l’accumulation de la poussière et des impuretés.

N’oubliez pas aussi de faire les vidanges de la boite de vitesse, du liquide de refroidissement, de la fourche et du liquide de frein.

4. Vérifiez les freins

Il faut vérifier la pression des freins au moins une fois par mois. On ne vous le répètera pas assez, même si on aime les motos, elles sont considérées comme étant les moyens de transport les plus dangereux, il faut donc maximiser la sécurité pour éviter les accidents.

5. La chaine

Si la moto que vous possédez est équipée d’une chaine, il est impératif de vérifier régulièrement la chaine. Au besoin, réglez sa tension et procédez à son graissage.

6. Vérifiez le système de signalisation

moto

Si vous avez l’habitude de rouler en moto le soir, il est d’autant plus important de vérifier le système d’éclairage et de signalisation pour éviter tout accident potentiellement dangereux.

7 Le contrôle de la pression des pneus

Les pneus sont un élément crucial de la moto, car ils assurent une adhérence optimale et contribuent à la sécurité du conducteur. Il est donc primordial de contrôler régulièrement la pression des pneus afin d’éviter tout risque d’accident.

Pour effectuer cette vérification, vous aurez besoin d’un manomètre adapté qui vous permettra de mesurer avec précision la pression des pneus. Il est recommandé de réaliser cette opération lorsque les pneus sont froids, c’est-à-dire avant le début de votre trajet ou après plusieurs heures sans utilisation.

Pour commencer, retirez les bouchons de valve présents sur chaque roue et connectez le manomètre à la valve. Assurez-vous que l’aiguille du manomètre soit stable avant de lire la pression affichée. Répétez cette étape pour chacun des pneus.

La pression recommandée peut varier en fonction du modèle et du type de moto que vous possédez. Vous pouvez trouver ces informations dans le manuel d’utilisation fourni par le fabricant ou directement sur l’étiquette collée près du réservoir à essence ou sous la selle.

Si jamais vous constatez une pression inférieure à celle préconisée par le constructeur, vous devez la gonfler jusqu’à atteindre le niveau approprié. Utilisez un compresseur adapté ou rendez-vous dans une station-service équipée pour effectuer cette opération.

À l’inverse, si vos pneus présentent une surpression excessive, il est nécessaire de dégonfler légèrement les pneumatiques en utilisant un outil approprié comme un dégonfleur automatique. Veillez cependant à ne pas trop les dégonfler, car cela peut altérer l’adhérence et la maniabilité de votre moto.

Vous devez vérifier l’état général des pneus lors de cette opération. Recherchez tout signe d’usure anormale, comme une bande centrale plus usée que les côtés ou des craquelures profondes présentes dans la gomme du pneu. Si vous observez ces problèmes, il est alors recommandé de faire appel à un professionnel pour procéder au remplacement des pneumatiques.

Le contrôle régulier de la pression des pneus permet d’assurer une conduite sécurisée et optimale sur votre moto. Prenez donc le temps d’examiner cet élément crucial avant chaque trajet afin d’éviter tout risque potentiel lié à une pression inadéquate ou à l’usure excessive des pneumatiques. Votre sécurité en dépend !

8 L’entretien du filtre à air

Le filtre à air est un composant essentiel du système d’alimentation en air de votre moto. Il joue un rôle crucial dans la combustion du carburant et contribue ainsi aux performances globales de votre engin. Pensez à lui accorder une attention particulière lors de l’entretien régulier de votre moto.

Pour commencer, pensez à bien localiser l’emplacement du filtre à air sur votre moto. En général, il se trouve sous le réservoir ou au-dessus du moteur, mais cela peut varier en fonction des modèles et des marques.

Une fois que vous avez identifié son emplacement, vous pouvez procéder au retrait du boîtier qui protège le filtre à air. Cela nécessite souvent l’utilisation d’un tournevis ou d’une clé pour dévisser les vis qui maintiennent le boîtier en place.

Une fois que le boîtier est retiré, vous pouvez alors extraire le filtre à air. Celui-ci peut être soit jetable (à remplacer par un neuf), soit réutilisable (à nettoyer). Pensez à bien le nettoyer pour éviter la contamination.

Si vous disposez d’un filtre à air jetable, retirez-le simplement et remplacez-le par un nouveau modèle compatible avec votre moto. Veillez aussi à bien placer le joint torique afin d’éviter toute fuite potentielle.

Dans le cas où vous possédez un filtre réutilisable, vous devrez le nettoyer en suivant les instructions du fabricant. Généralement, cela implique de tapoter doucement le filtre pour éliminer la poussière et les impuretés, puis de le rincer à l’eau tiède et au savon doux. Assurez-vous de bien sécher le filtre avant de le remettre en place.

Une fois que vous avez remplacé ou nettoyé votre filtre à air, pensez à vérifier l’étanchéité du boîtier en utilisant un joint d’étanchéité approprié si nécessaire. Cela permettra d’éviter toute infiltration d’air non filtré qui pourrait endommager votre moteur.

L’entretien régulier du filtre à air est essentiel pour maintenir les performances optimales de votre moto. Que vous optiez pour un modèle jetable ou réutilisable, prenez soin d’examiner son état et assurez-vous qu’il soit propre et en bon état avant chaque utilisation. Cela contribuera à prolonger la durée de vie de votre moteur tout en améliorant ses performances générales sur la route.

Rate this post