Quelle est l’hormone qui régule le sommeil ?

133
Quelle est l'hormone qui régule le sommeil

Les êtres humains dorment environ un tiers de leur vie, mais les mécanismes endogènes qui sous-tendent le sommeil et son rôle dans l’homéostasie restent à élucider. Il existe en effet, des dizaines d’hormones différentes qui travaillent ensemble dans l’organisme pour préparer le corps au sommeil et au réveil.

Le niveau de celles-ci fluctue selon le cycle de la lumière et de l’obscurité et est même affecté par le sommeil. Mais d’autres facteurs tels que l’alimentation et le comportement général entrent également en jeu. Découvrez ici, toutes les hormones qui agissent sur le sommeil.

A voir aussi : Adiam une association qui aide à lutter contre la dépendance

La mélatonine comme hormone régulatrice du sommeil

Généralement désignée comme l’« hormone du sommeil », la mélatonine est directement responsable de la promotion d’un repos sain et de la régulation du rythme circadien du corps. Elle présente en effet une circadienne robuste.

Ce qui lui confère des propriétés idéales pour traiter l’insomnie due à l’altération du rythme naturel du sommeil chez les voyageurs en décalage horaire et les travailleurs aux horaires irréguliers, par exemple. De plus, cette hormone a très peu de toxicité et aucun effet secondaire grave n’a été documenté.

A lire en complément : Comment faire baisser son taux d’acide urique ?

Plusieurs études démontrent que cette hormone est sécrétée en grande quantité dans la nuit lorsque la lumière naturelle diminue. Néanmoins, il peut arriver que la production de l’hormone soit altérée pendant cette même période en raison d’une exposition à la lumière artificielle émise par un écran de téléphone, d’ordinateur, etc.

D’après plusieurs spécialistes, la lumière provenant d’un écran peut être très intense et avoir un impact direct sur les yeux. Ce qui, en fin de compte, retarde le début de la sécrétion de mélatonine et génère un retard d’endormissement. Le sommeil est aussi de mauvaise qualité dans ce genre de situation.

Par ailleurs, convient-il de souligner que les perturbations du sommeil ou un sommeil de mauvaise qualité peuvent aussi avoir un impact négatif sur la production de mélatonine de votre corps. Et parce qu’une bonne nuit de sommeil est si importante pour votre santé et votre bien-être en général, il est essentiel de gérer la mélatonine avec un bon sommeil.

Notez que dans plusieurs pays du monde, la mélatonine est utilisée sans surveillance appropriée et le manque d’information sur ses effets à long terme doit susciter une certaine pharmacovigilance.

D’ailleurs, il a été démontré que la plupart des produits vendus dans les magasins d’aliments naturels prétendant contenir une certaine concentration de mélatonine contiennent en effet, moins que la quantité indiquée. Accordez donc une attention particulière au contrôle de la qualité de tous les médicaments contenant cette substance avant de les prendre.

est l'hormone qui régule le sommeil

Le cortisol en renfort à la mélatonine pour procurer un repos sain

Avec la mélatonine, le cortisol est essentiel pour maintenir votre rythme de sommeil. Il est produit en forte quantité au réveil pour permettre de se sentir rafraîchi à mesure que la production de la mélatonine diminue, puis son niveau chute à l’heure du coucher au moment où débute la production de la mélatonine pour préparer le corps au sommeil.

Des niveaux élevés de cortisol peuvent avoir un impact négatif sur votre sommeil, le plus souvent en raison du stress et des appareils électroniques supprimant la production de mélatonine de votre corps.

Rôle des hormones sexuelles dans la régulation du sommeil

Bien que les hormones sexuelles soient surtout connues pour leur rôle dans la santé reproductive, elles ont aussi des effets sur la qualité du sommeil.

Chez la femme : l’œstrogène et la progestérone

L’œstrogène, la principale hormone sexuelle « féminine », contrôle le cycle menstruel de la femme. Il existe trois principaux types d’œstrogènes : l’œstradiol, l’œstriol (appelée E3) et l’œstrone. Ces formes d’œstrogène sont produites à différents moments de la vie d’une femme, comme pendant l’âge de procréer, la grossesse et la ménopause.

La progestérone aide à maintenir la grossesse et ses niveaux sont à leur plus haut pendant cette période.

Les niveaux de progestérone et les niveaux d’œstrogène fluctuent au cours des différentes étapes de la vie d’une femme, influençant la qualité du sommeil en cours de route. Cela se produit le plus souvent autour du cycle menstruel, de la grossesse et de la ménopause.

Chez l’homme : la testostérone

Les niveaux de testostérone fluctuent au cours de la journée et sont à leur maximum pendant le sommeil paradoxal. Si vous n’obtenez pas suffisamment de sommeil paradoxal, cela peut affecter les niveaux de testostérone de votre corps.

Une réduction de la testostérone peut parfois être liée à des symptômes de ronflement et d’insomnie, ce qui peut créer un cercle vicieux de niveaux de testostérone réduits et de mauvais sommeil.

Rate this post